Aprender a Ser Cigano, Hoje: empurrando e puxando fronteiras

L'étude que nous présentons a été élaborée autour de la question centrale "comment apprend-on à être gitan aujourd'hui", en partant de la prémisse que, depuis la "Révolution des oeillets” du 25 avril 1974, des mesures de politique sociale qui ont été introduites au Portugal ont provoqué certains changements dans l’organisation sociale gitane. Des mesures de politiques sociales dont j’ai suivi les implications dans les communautés gitanes avec lesquelles j’ai travaillé, telles que le programme spécial de logement social (PER), le revenu minimum garanti (RMG), plus tard désigné revenu social d’insertion (RSI) et conséquemment la compulsive scolarité obligatoire. Concrètement, on a voulu savoir i) quels sont les changements survenus et si les communautés gitanes en ont conscience; ii) si ceux-ci ont été profonds et/ou superficiels, conjoncturels et/ou structuraux; iii) et, finalement, on a voulu dévoiler les contours de la «loi gitane» qui donnent forme à la(aux) culture(s) gitane(s) aux prises avec la tension entre la tradition et la modernité, dans ses processus de préservation, de maintien et de changement, en visant «capter la coexistence dialectique entre conservation et changement» par une approche de sa complexité. Par l’application d’une méthodologie qualitative – interviews compréhensives et «observation en présence» - on a interrogé dix-neuf personnes gitanes des deux sexes et de différent âge, on a visité des campements dans plusieurs régions du pays et on a interagi régulièrement avec des personnes gitanes dans les communautés virtuelles. On a abordé des concepts de frontières, complexité et construction d’identités multiples, personnelles et sociales, à partir de l’idée principale de l’apprentissage expérientiel dans la formation d’adultes. Dans ce processus, on conclue que l’on apprend à être gitan aujourd’hui, en repoussant et en rapprochant des frontières sans les abolir.

Contatos Contatos

Alto Comissariado para as Migrações, I.P.

Observatório das Comunidades Ciganas (ObCig)

Rua Angelina Vidal, 41, Piso 1, 1199-005 Lisboa

T. (+351) 218106100 | F. (+351) 218106117

Avenida de França, 316, Edifício Capitólio, 4050-276 Porto

T. (+351) 222073815 

E-mail: obcig@acm.gov.pt

Facebook ObCig

Actionné près Liferay